«Merci» aux artistes acadiens – Monique McGrath

C’est d’une roulotte au bord de la mer à Saulnierville en Nouvelle-Écosse que je vous écris…que je vous partage ces pensées qui me trottent dans la tête. Je suis fière d’être ici pour le 15 août. Cette année, les gens de la Baie Sainte-Marie célèbrent le 60e Festival Acadien de Clare et le 125e anniversaire de l’Université Sainte-Anne. Y’a de la magie dans l’air avec des activités traditionnelles comme le tintamarre, le concours de bûcheron et les spectacles des artistes locaux comme Grand Dérangement, Radio Radio et CY. On ressent cette vibration énergisante qui est la fierté acadienne.

L’Acadie: un peuple, une nation, une culture, une façon de vivre. Tellement de définitions pour un mot point facile à expliquer. On connait notre passé et comment nos ancêtres se sont retrouvés dans les provinces maritimes. On sait que chaque région a une histoire particulière et un accent unique. En gros, on est fier de notre patrimoine et du fait qu’on est encore « là », mais est-ce qu’on se pose assez souvent la question suivante: comment ça se fait que l’Acadie existe toujours?

Une nation sans frontières existe dans l’imagination de ceux et de celles qui l’habitent. Si on arrête d’imaginer l’Acadie, elle cesse d’exister. Alors, après plus de 400 ans, après une déportation horrible, après tant de pauvreté et de misère, après un risque continu d’assimilation dans l’empire Anglais…qu’est-ce qui fait que l’Acadie continue de vibrer dans nos cœurs? Pour moi, la réponse est claire. Sans minimiser le fait que les Acadiens sont des gens incroyablement résilients, moi je crois que l’Acadie continue d’exister grâce à ses artistes.

On a tous un penchant pour les arts ; que ce soit la peinture, la danse, la sculpture ou la musique. On aime soit admirer , soit participer ou faire les deux. C’est dans notre nature humaine. Une des raisons pour lesquelles on aime tant les arts est que ça nous permet de ressentir un lien avec notre identité culturelle. En faisant ce lien, on se sent moins seul, on se sent compris, on se sent valorisé. Ce sont des sensations fortes qui nous attirent. Ça donne des frissons!

Moi, c’est la musique qui me parle le plus. Quand j’entends la musique des artistes acadiens d’aujourd’hui, je me reconnais dans les paroles et je reconnais les mélodies qui appartiennent à mes ancêtres. Avec chaque couplet, mes racines d’Acadienne s’enfoncent un peu plus creux…je me sens ancrée ; je sais d’où je viens, je sais qui je suis.

Un peuple sans frontières a besoin d’artistes pour vivre et survivre. On a besoin des arts pour stimuler notre imagination et cultiver notre héritage. À chaque fois qu’un artiste acadien partage son travail, la culture acadienne prend son souffle. Alors à vous les artistes, je vous dis « merci ». Merci pour le doux rappel quotidien. Merci pour l’inspiration qui stimule l’imagination. Merci pour votre travail qui nous rend fiers d’être Acadiens. Sans vous, la culture acadienne serait une chose du passé. Merci.

À propos…

Monique McGrathMonique McGrath est une Acadienne de Petit-Rocher. Voyageuse, musicothérapeute, ethnomusicologue, elle revient toujours éventuellement se ressourcer en Acadie. De son propre aveu, « le son des vagues et des goélands, l’odeur d’air salé, la brume sur mon visage, le goût des framboises sauvages… c’est comme une cure de désintoxication pour mon cœur d’Acadienne! »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s