Derrière la moustache : la vie d’un homme au service d’un peuple – Rémi Godin

Né, comme par magie, un 15 août à Lac Backer, au Madawaska (N.-B.), Jean-Marie Nadeau est sans doute l’un des plus grands militants à s’être affairé à la cause acadienne au cours des cinq dernières décennies. Son curriculum vitae en est la preuve. Il est un activiste et un leader hors pair. Il a occupé de multiples fonctions au sein de la société acadienne, telles que rédacteur en chef et directeur de la revue L’Acayen, secrétaire provincial du Parti acadien, éditorialiste et directeur de l’information à l’Acadie-Nouvelle, secrétaire général de la Société Nationale de l’Acadie, candidat du NPD-NB à deux reprises et, très récemment, président de la Société de l’Acadie du Nouveau-Brunswick.

Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’au cours de sa brillante carrière, Jean-Marie Nadeau était fourré partout… De « modèle de nu artistique » au CCNB de Bathurst au début des années 1970, à « idéateur » du Congrès mondial acadien à la fin des années 1980,  M. Nadeau s’est littéralement donné corps et âme à la réussite de ce projet de société qu’est l’Acadie. Même s’il a dû s’exiler à quelques reprises, l’homme à la moustache réputé n’a, à aucun moment, perdu le goût du combat. Cette flamme, que lui seul possède, lui a permis de sonder l’ambition de tous les milieux acadiens afin de mieux les servir pendant près d’un demi-siècle.

Sans trop vouloir pisser dans les Corn Flakes de notre « relève acadienne », je ne peux m’empêcher de souligner que Jean-Marie Nadeau est le dernier de son espèce. Les Acadiens habités d’une volonté semblable n’existent plus. Aujourd’hui, les Acadiens et les Acadiennes ont tendance à faire passer les intérêts de la collectivité derrière les leurs.

JMN2-2

Ceci dit, je n’ai jamais été un grand partisan du nadeauisme acadien, de cette vision, de ce projet ou, encore, de ce discours politique que plusieurs ont prôné au fils des années 1970-1980. Je me suis toujours demandé comment un homme pouvait conserver «  la constance d’une pensée » pendant si longtemps. Pourtant, l’Acadie a beaucoup changé depuis les années 1970. D’ailleurs, la SANB, le lamentable quotidien de Caraquet (dont le format reflète bien la pertinence), la SNA, puis les autres micro-associations acadiennes sont continuellement mis au défi par, well, les jeunes d’Astheure. C’est normal. Nos symboles, nos institutions, nos visions… elles sont toutes sujettes à l’altercation. Comme le disait si bien Léonard Forest, « Évangéline porte mal la mini-jupe. Son regard est tourné vers le passé… ».

Même si son règne est vraisemblablement terminé, je suis persuadé que l’ex-président de la SANB trouvera un moyen de nous illuminer encore quelque peu. Comme je l’ai déjà mentionné, je n’ai jamais été un grand partisan du nadeauisme acadien. Pour aujourd’hui, j’ai choisi de me tordre la langue un peu afin de mettre en lumière son immense contribution à sa collectivité (qui est certes digne de mention). Place parmi les grands, M. Nadeau.

Chapeau.

« Je me suis toujours fait un devoir, malgré les réserves et souvent l’adversité, de garder le plus de contacts possible avec les milieux acadiens, qu’ils soient bourgeois, d’affaires, populaires, culturels, régionaux ou marginaux, afin d’effectuer le coup de sonde nécessaire pour évaluer les aspirations spécifiques pour chacun de ces milieux ». — Jean-Marie Nadeau

Un mot pour Jean-Marie Nadeau

Avide et tenace, tu as été le moteur d’un mouvement qui a transformé l’Acadie.  Ton caractère franc et ta présence constante au sein de nos médias ont eu une influence importante sur notre société. Pour tes efforts, ta volonté et ton altruisme à l’endroit de la cause acadienne, il n’existe aucun mot (dans cette langue que tu as si bien défendue et aimée) qui réussit à décrire jusqu’à quel point l’Acadie t’est redevable.

À propos…

Rémi GodinRémi Godin est un ex-fonctionnaire provincial viré briqueteur-maçon. Il a obtenu un baccalauréat en études thématiques acadiennes/administration des affaires à l’Université de Moncton, puis un diplôme de briquetage-maçonnage au CCNB de Dieppe. Né dans l’Nord, il demeure actuellement à Moncton.

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s