Gros Bon Sens, gaz à effet de serre et lait au chocolat – Justin Dupuis

Contrairement à bien des Acadiens, le premier discours du trône du gouvernement de Blaine Higgs m’a rempli d’espoir.

«Les gens n’accepteront pas que l’idéologie ou la politique fasse obstacle à des solutions inspirées par le bon sens», pouvait-on y lire.

Quelle bouffée d’air frais! Le bon sens!

Quelques semaines plus tard, on a malheureusement eu la preuve que le cynisme règne en maître au Nouveau-Brunswick. Le Conseil des femmes du Nouveau-Brunswick disait se méfier du gros bon sens du gouvernement

Quoi? Comment ça?!? Come on les filles, le gros bon sens, c’est génial! Have a little faith!

Personnellement, quand je pense à un gouvernement qui se laisse guider par le gros bon sens, je me sens pousser des ailes, j’ai envie de sauter de joie, de chanter.

Il y a presque quelque chose de divin dans ces mots : Gros Bon Sens.

C’est bien grâce à lui que Higgs a fini par déchirer sa carte du CoR, réalisant enfin que les francophones sont aussi des personnes. Cette épiphanie, qui lui est venue du Saint-Raisonnement, lui a aussi permis de reconnaître les vertus du bilinguisme et de s’y convertir!

Mais oui, c’est sûr! Pensez-y un peu. Le gros bon sens veut que, si le Gros Bon Sens existe et susurre à l’oreille des élus, les politiciens vont finalement comprendre que l’environnement c’est un enjeu qui transcende les allégeances politiques, que c’est bien plus important que l’argent que leur verse le 506-Inc.

Pour la première fois de mon vivant, j’ai l’impression que des gens de bonne foi veillent sur nous. Laissez faire la laïcité. Les apôtres de l’Église du Gros Bon Sens sont entrés à l’Assemblée législative. Vous devriez être contents, fiers même!

Voyez-vous, depuis que je suis tout petit, j’ai entendu les grands dire que l’environnement c’est important. Sauf que, leurs bottines n’ont jamais suivi leurs babines… Mais là! Là, tout va changer!

Grâce à ce gouvernement, qui a le Gros Bon Sens de son côté, fini les discours contradictoires sur l’écologie. Fini les prises de décision qui s’appuient sur l’idéologie. Réjouissez-vous, fidèles! Désormais, les décisions se prennent en s’appuyant sur des données scientifiques. Savoir, raisonnement, logique : la Sainte-Trinité va nous mener vers la Lumière. Pouvez-vous dire evidence-based public policy?

Oui, c’est vrai, le Nouveau-Brunswick est une petite province, elle ne pourra sauver à elle seule la Terre entière de l’épée de Damoclès qu’est la catastrophe écologique qui lui pend au-dessus de la tête. Mais ne vous inquiétez pas, gang de chialeux. Répandez la bonne nouvelle et le Gros Bon Sens va s’installer dans les cœurs à l’échelle du pays, voire de la planète, et nous serons sauvés.

Le Gros Bon Sens est mort

Hier matin, 6 décembre 2018, ma foi est ébranlée.

Je viens tout juste de m’asseoir le cul devant mon ordinateur et, comme à l’habitude, je regarde les nouvelles. À cause de mon exil à Montréal, je prends, bien évidemment, le temps de regarder ce qui se trame dans l’Acadie de mon cœur. J’ouvre donc l’Acadie Nouvelle (salut les anciens collègues, j’espère que vous allez bien). Je zieute le journal et, soudainement, je sens comme un pincement à la poitrine, ma gorgée de café passe croche. Deux textes, côte à côte, en page 5 et 6, me montrent qu’il y a quelque chose qui cloche au sein du gouvernement.

Le premier texte explique que le pape Higgs va revoir les objectifs d’émissions de gaz à effet de serre de la province à la baisse. L’autre fait état du retour du lait au chocolat dans les écoles.

Pour l’amour du Gros Bon Sens, qu’est-ce qui se passe?

Je suis assez sûr de me souvenir que le dernier rapport du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) de l’ONU a dit qu’il est minuit moins une, qu’on a plus le temps de niaiser. Si rien n’est fait, l’extinction des espèces va s’accélérer, les vagues de chaleur vont être plus intenses et plus nombreuses, les calottes polaires vont fondre et j’en passe.

Sûrement, le premier ministre le sait. Il a le Gros Bon Sens avec lui. Il sait que ses prédécesseurs ont fait peu de choses pour freiner l’émission de gaz à effet de serre dans la province. Il sait que faire venir un pipeline transportant du pétrole issu des sables bitumineux de l’Alberta jusqu’à Saint-Jean va empirer les choses. Il sait que l’érosion guette nos côtes et que les Néo-Brunswickois s’en inquiètent. Non?

Impossible que Higgs ne soit pas au courant que l’obésité est un fléau au Nouveau-Brunswick, que la province est l’une des plus grosses, c’est-à-dire en tour de taille, au pays. Que les experts en nutrition voyaient d’un bon œil l’interdiction du lait au chocolat dans les écoles néo-brunswickoises.

Je ne comprends pas… Blaine, c’est quand même un apôtre du Gros Bon Sens. C’est O-BLI-GÉ qu’il sait déjà tout ça…

À moins que…

Non, sacrilège! Je n’ose même pas y penser, encore moins l’écrire… Je ne veux pas y croire, mais nos sœurs du Conseil des femmes du Nouveau-Brunswick avaient-elles raison? Se pourrait-il que le gros bon sens que prêche Blaine ne soit rien de plus que des paroles vides de sens? J’ai mal à ma foi… Ô, Gros Bon Sens, pourquoi les as-tu abandonnés?

Comment est-ce possible qu’il ne se soit pas écoulé un mois depuis que Higgs a enfilé la soutane du Gros Bon Sens et que, déjà, il décide de sacrifier les générations futures sur l’hôtel de l’économie et du populisme en leur léguant plus de gaz à effet de serre? Le tout avec un lait au chocolat…

À propos…

Justin Dupuis est originaire de Notre-Dame de Kent. Après avoir terminé ses études en biochimie à l’Université de Moncton et l’Université Laval, il se tourne vers le journalisme. Il a travaillé à l’Acadie Nouvelle, à Radio-Canada Acadie et à La Presse. Il est l’un des cinq membres fondateurs d’Astheure et habite aujourd’hui à Montréal où il travaille en communication scientifique à l’Université McGill.

Publicités

Une réponse à “Gros Bon Sens, gaz à effet de serre et lait au chocolat – Justin Dupuis

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s