Chronique jeunesse : La poussette de Bouton d’or Acadie – David Lonergan

On a trop tendance à mésestimer la littérature pour la jeunesse. Par exemple, les livres d’histoire de la littérature relèvent rarement les auteurs qui s’adressent à ce public. Parfois, un écrivain « grand public » s’aventure dans ce domaine et alors, une petite notule vient souligner cet écart à son œuvre. En Acadie, Antonine Maillet, Serge Patrice Thibodeau, Claude Le Bouthillier, ainsi que quelques autres, s’y sont aventurés à l’occasion et Herménégilde Chiasson plus régulièrement, en particulier dans son théâtre.

Et pourtant cette partie de la littérature est fondamentale puisqu’elle accompagne l’enfant dans son développement et dans sa compréhension du monde. En Acadie, la maison d’édition Bouton d’or Acadie s’y consacre entièrement, tandis que La Grande Marée en publie régulièrement.

Cette série de chroniques fait suite à celles que j’ai consacrées à ce sujet dans L’Acadie Nouvelle. Je me propose donc, dans un premier temps, de vous présenter l’ensemble des œuvres publiées depuis 2013, et ensuite de continuer à commenter la production jeunesse en Acadie au rythme des publications.

Ma chronique dans L’Acadie Nouvelle a « sauté » quelques mois après que Louise Imbeault et Marie Cadieux aient repris Bouton d’or des mains aimantes de Marguerite Maillet. Les deux sœurs ont bien évidemment coloré la maison de leur esthétique et de leurs intérêts, ce qui a entrainé un rajeunissement de l’image, une structure par collections différente, tout en profitant de l’expertise qu’avait Maillet. Et, trois ans plus tard, on ne peut qu’être impressionné par la vigueur de la maison et par la qualité de ses productions.

Les livres sont maintenant répartis en cinq « étagères » : Poussette (0 à 4 ans), Trottinette (à partir de 4 ans), Planche à roulettes (à partir de 8 ans), Vélo de course (à partir de 11 ans) et Tout-terrain (99 ans et moins). Les formats des livres sont loin d’être standardisés, chaque œuvre appelant son format, ce qui crée une jolie diversité.

Qu’en est-il de Poussette ?

Évidemment, dans ces livres destinés aux enfants de moins de quatre ans, la première place est accordée à l’image. La collection privilégie de belles illustrations, riches en couleurs joyeuses qui attirent et retiennent l’œil.

Sous mon lit (2013) et Sous ma roche (2015)

Crédit photo : Bouton d'or Acadie.

Crédit photo : Bouton d’or Acadie.

Les deux albums de Chantal Duguay Mallet (texte) et Danica Brine (illustrations) obéissent à la même consigne : qu’y a-t-il « sous mon lit » et « sous ma roche » ? Contrairement à la plupart des livres, ceux-ci (d’un format original : 23 cm de large sur 15 cm de haut) se feuillettent du bas vers le haut, chaque dessin occupant les deux pages.

La surprise vient de ce qu’on découvre « sous ». Ainsi le dessous du lit est habité par une ménagerie aussi diversifiée que surprenante : de l’éperlan à l’ours en passant par la moufette, tous ces animaux ont aussi en commun d’habiter le Canada.

Crédit photo : Bouton d'or Acadie.

Crédit photo : Bouton d’or Acadie.

Sous la roche, on retrouve différentes bestioles, de la fourmi au cloporte, en passant par le forficule plus connu sous le nom de perce-oreille. L’occasion est belle d’enrichir la connaissance de la faune (insectes comme mammifères) des enfants.

Le tout est présenté par de GROS dessins amusants, agrémentés de courtes phrases qui riment. Ainsi la charmante limace fait des grimaces, tandis que « le homard porte un long foulard » en roulant en scooter.

Dis 10 dinosaures (2013)

Crédit photo : Bouton d'or Acadie.

Crédit photo : Bouton d’or Acadie.

Livre un peu plus traditionnel, mais bien conçu, Dis 10 dinosaures de Gaëtane Pinet (texte) et de Denise Paquette (illustrations) est l’occasion de s’amuser avec les chiffres en compagnie de charmants dinosaures dont on sait qu’ils fascinent les enfants.

Quacko Académie (2014)

Crédit photo : Bouton d'or Acadie.

Crédit photo : Bouton d’or Acadie.

Contrairement aux autres albums de cette « étagère », Quacko Académie raconte une histoire avec beaucoup de mots pour les « poussetteux ». C’est donc un livre à lire aux enfants. Cette histoire de canards met en scène Quacko qui chante mal, mais qui voudrait chanter aussi bien que Pleuton, la vedette de l’école. Quacko décide malgré tout de participer au concours de chant « Enchantement sous les étoiles ». Si Pleuton remporte une récompense qui lui vaut les yeux doux de Miss Fine Plume, une circonstance transforme le piteux chant de Quacko en succès : un chien attaque les canards et s’empare de Pleuton, mais Quacko le fait fuir d’un gigantesque cri (pardon, d’un chant terrifiant), sauvant ainsi Pleuton. Bien sûr, il devient la vedette de la soirée, qu’il termine en compagnie de Miss Fine Plume. Amusant en soi, ce texte de Ryan McIntyre n’est guère imaginatif (une fois de plus, la belle est au vainqueur) tandis que les illustrations de Dano LeBlanc n’ont pas le piquant de celles d’Acadieman.

  • Duguay Mallet, Chantal [texte] et Danica Brine [illustrations]. Sous mon lit, Moncton, Bouton d’or Acadie, 2013, 28 p.
  • Duguay Mallet, Chantal [texte] et Danica Brine [illustrations]. Sous ma roche, Moncton, Bouton d’or Acadie, 2015, 32 p.
  • Pinet, Gaëtane [texte] et Denise Paquette [illustrations]. Dis 10 dinosaures, Moncton, Bouton d’or Acadie, 2013, 28 p.
  • McIntyre, Ryan [texte] et Dano LeBlanc [illustrations]. Quacko Académie, Moncton, Bouton d’or Acadie, 2014, 32 p.

Prochaine chronique : La trottinette de Bouton d’or Acadie

À propos…

David Lonergan a vécu en Acadie de 1994 à 2014. Il habite aujourd’hui en Gaspésie. Il a travaillé dans divers domaines : théâtre, journalisme (écrit, radio, télévision), enseignement (au secondaire puis à l’universitaire). Il a publié plusieurs livres dont plus récemment aux Éditions Prise de parole, Paroles d’Acadie : anthologie de la littérature acadienne 1958-2009 (2010), Acadie 72 : naissance de la modernité acadienne (2013) et Théâtre l’Escaouette 1977-2012 (2015).

Advertisements

Une réponse à “Chronique jeunesse : La poussette de Bouton d’or Acadie – David Lonergan

  1. Pingback: Plus de 200 publications depuis le lancement : Astheure on fait quoi? – Collectif | Astheure·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s