Un pour tous et tous pour un : Les Trois Mousquetaires Plomberie – France Huot

Quatre plombiers versus un conseiller municipal. Une relation amoureuse tendue. Un jeune homme frustré qui s’évade dans son imagination. Une taverne, une pièce, six comédiens, un musicien/DJ en direct : la nouvelle création de Satellite Théâtre et du Théâtre populaire d’Acadie, Les Trois Mousquetaires Plomberie nous fait voyager à travers la réalité et la fiction, d’un univers à la fois brut et poétique, comique et dramatique.

Écrite et mise en scène par Marc-André Charron, l’histoire suit le personnage de Dave (Frédéric Gosselin) qui, après avoir été renvoyé de l’école et mis à la porte par ses parents, travaille pour l’entreprise régionale de plomberie de son oncle Aldo (Mathieu Chouinard) et deux autres employés, Pete (Martin Vaillancourt) et Alexis (Mohsen El Gharbi). Avec ses trois nouveaux confrères, Dave se retrouve souvent autour d’une bière à la taverne locale, dans laquelle une grande partie de l’action se passe. Cependant, les choses se compliquent rapidement. Dave s’égare dans son imaginaire lorsqu’il découvre le roman Les Trois Mousquetaires (1844) d’Alexandre Dumas. Parallèlement, l’entreprise d’Aldo est menacée par le vilain conseiller municipal Turcot (Matthieu Girard) et la relation amoureuse entre Dave et Clémence (Léonie St-Onge), propriétaire de la taverne locale, se complique.

Crédit photo : Jean-Michael Seminaro.

Crédit photo : Jean-Michael Seminaro.

Le spectacle progresse dans une scénographie minimaliste meublée de quelques morceaux essentiels inspirés de matériaux de plomberie : une toilette qui évoque (littéralement) un trône, deux bains, une toile qui sert d’arrière-plan et une pluralité de tuyaux. Tous ces éléments créent une esthétique particulière qui joint et rappelle l’univers dramatique de Dumas et celui des plombiers. L’emploi créatif de l’éclairage est aussi à noter : on passe d’une scène intime éclairée à partir de lampes de poche à un éclairage multicolore. Les éléments scéniques accompagnent le trajet des comédiens qui sont chargés de nous faire voyager d’une scène à l’autre sans jamais quitter le plateau.

L’approche souvent préconisée par Satellite théâtre accorde une grande importance au jeu physique du comédien et à l’emploi créatif de son corps sur la scène. C’est ce qui crée le charme de ce spectacle. Par le simple biais du corps et de quelques accessoires, les comédiens passent d’une taverne, conçue uniquement avec quelques tuyaux sur lesquels les comédiens s’appuient, à une scène de combat dans laquelle les comédiens se servent de leur bras pour évoquer des épées. Tout est minutieusement chorégraphié, notamment les transitions entre les scènes. De plus, tous les comédiens interprètent un double rôle – un personnage de l’univers de l’entreprise de plomberie et un personnage de l’univers des mousquetaires de Dumas –, ce qui souligne leur habileté d’interprétation et ce qui nous fait embarquer à la fois dans les deux trames narratives.

Crédit photo : Jean-Michael Seminaro.

Crédit photo : Jean-Michael Seminaro.

L’œuvre canonique de Dumas est déplacée dans un univers très peu probable ou, du moins, dans lequel les similarités ne sont pas présentes à première vue. À travers l’imagination de Dave, les personnages animent les moments connus du roman et nous font alterner entre la réalité et la fiction, entre l’épique et le quotidien, entre le comique et le drame. Une formule qui semble tout à fait prometteuse. Or, l’importance qu’occupe la trame narrative de Dumas au sein de l’histoire devient problématique. L’univers parallèle du roman de Dumas représente la fuite imaginaire de Dave et l’inspire également à affronter ses conflits personnels, à rétablir l’ordre dans l’entreprise d’Aldo et dans sa relation avec Clémence. Cependant, l’alternance entre les deux univers devient parfois redondante et ajoute certaines longueurs, freinant la trame narrative. En fait, l’alternance enlève de la vigueur au point culminant de la pièce et perd le fil de l’histoire.

Bien qu’il y ait des longueurs, elles sont oubliées, car la forme et le style du jeu du spectacle réussissent à nous charmer. Remplie d’humour, parsemée de relations complexes et empreinte de beaucoup d’imaginaire, la pièce Les Trois Mousquetaires Plomberie est une aventure rocambolesque à ne pas manquer.

À propos…

France HuotFrance Huot est une comédienne bilingue originaire de la région de Sudbury. Actuellement, elle habite dans la région d’Ottawa où elle s’apprête à terminer sa maitrise au Département de théâtre à l’Université d’Ottawa. Elle s’intéresse à la forme du clown, en particulier à la relation entre la formation et la création de nouveaux spectacles.

Publicités

Une réponse à “Un pour tous et tous pour un : Les Trois Mousquetaires Plomberie – France Huot

  1. Pingback: Plus de 200 publications depuis le lancement : Astheure on fait quoi? – Collectif | Astheure·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s