Lisa LeBlanc, fidèle à elle-même – Alexandra Vienneau

Lisa LeBlanc. Why You Wanna Leave Runaway Queen? [CD], Montréal, Bonsound, 2016.

Le 30 septembre dernier sortait le troisième album de l’artiste acadienne Lisa LeBlanc. Why You Wanna Leave, Runaway Queen? continue sur la même lancée anglophone que son EP Highways, Heartaches and Time Well Wasted (2014) à quelques exceptions près. Ce projet peut être considéré comme un free-for-all musical. Il s’y trouve de tout : chanson rock, folk, blues, française, bilingue, instrumentale, reprise de Motörhead et collaboration avec Sam Roberts. Cet album se veut peut-être un peu plus commercial que les précédents tout en se prêtant bien aux roadtrips si chers à l’artiste.

lisaleblanc

Crédit photo : Bonsound.

L’élément le plus positif de cet album est la maîtrise du banjo de la part de LeBlanc qui, tel qu’elle le révèle dans une entrevue donnée au Huffington Post, a suivi des cours dans le sud des États-Unis juste avant l’enregistrement à l’automne 2015. Les rythmes musicaux qui bougent ainsi que le son pesant et abrasif, caractéristiques de la chanteuse originaire de Rosaireville, sont toujours présents. Ces ingrédients sont devenus la carte de visite de l’artiste qui mélange avec aise les différents styles. Les chansons «City Slickers and Country Boys» et «I Love You, I Don’t Love You, I Don’t Know» sont accrocheuses et restent longtemps en tête.

Par contre, la maturité des arrangements musicaux ne se traduit pas dans les paroles. Elles sont souvent répétitives et n’ont pas la même profondeur que dans les albums précédents, surtout quand on pense à «Lignes d’Hydro» du premier ou à «Race Track» du deuxième. Est-ce en raison de la longueur accrue des chansons que l’on ressent le besoin de les remplir avec les mêmes refrains qui se répètent? Ou bien, est-ce une tentative de rendre celles-ci plus faciles à chanter en spectacle, à l’image de chansons à répondre? L’exemple le plus flagrant est la seule chanson entièrement française, «Ti-Gars», qui contient un total de quatre couplets disant essentiellement la même chose. Il y a aussi une répétition dans les mélodies. En revanche, ce n’est pas une mauvaise chose, puisqu’elles sont savoureuses et très vendeuses.

LeBlanc est quand même fidèle à sa source d’inspiration : elle-même et sa vie. Les plages «5748 KM» et «I Ain’t Perfect, Babe» sont personnelles et touchantes. Ses chansons d’amour semblent plus abouties, malgré certaines similitudes avec les précédentes. Les thèmes globaux s’enchaînent à travers l’album, ce qui donne un effet de cohérence entre les chansons avec quelques plages qui se démarquent telles que «(Self-Proclaimed) Voodoo Woman». Son style d’écriture reste humoristique et sarcastique comme on a appris à l’aimer avec «Aujourd’hui, ma vie c’est de la marde». Règle générale, le fond reste intéressant malgré la forme un peu moins attrayante.

LeBlanc nous offre donc un album diversifié qui saura charmer son bassin de fans toujours plus grandissant. Why You Wanna Leave, Runaway Queen fait partie d’une rentrée musicale 2016 riche en artistes acadiens. Ces artistes, que ce soit les Hay Babies ou Caroline Savoie, prennent de plus en plus la scène canadienne d’assaut.

Comparativement à Light of Sky de Radio Radio, qui a également décidé de poursuivre sa carrière en anglais, Why You Wanna Leave, Runaway Queen est nettement plus abouti. Alors que je recommande d’acheter à la carte certaines chansons de Radio Radio, l’album de LeBlanc vaut nettement la dépense dans son ensemble.

À propos…

vienneau-alexandraAlexandra Vienneau est originaire de Pointe-Alexandre sur l’île Lamèque au Nouveau-Brunswick. Elle détient une maîtrise en création littéraire de l’Université d’Ottawa où elle a étudié l’esthétique du slam et du spoken word poetry chez Sarah Kay, Grand Corps Malade et Marjolaine Beauchamp. Elle s’intéresse au mouvement des marées et à la respiration des grands sapins. Sa tête bouillonne d’idées pour des romans, des poèmes et des scénarios de films.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s