#WifiDansNosÉcoles, un mouvement qui prend de l’ampleur – Émile Couturier

Ce n’est pas tous les jours que des jeunes partagent leur vision de l’éducation avec le ministre de l’Éducation et du Développement de la petite enfance.

Le mouvement #WifiDansNosÉcoles est formé de jeunes qui demandent qu’Internet soit disponible dans toutes les écoles secondaires francophones de la province, en plus d’obtenir une évaluation des connaissances de base acquises grâce à cet outil, afin de l’utiliser efficacement.

Des secteurs entiers se développent grâce aux technologies de l’information et des communications (TIC), un moteur économique à ne pas négliger. Les emplois traditionnels, eux aussi, sont affectés par les TIC et ce n’est pas demain que la tendance va se renverser.

Après avoir sondé des centaines de jeunes de toutes les écoles secondaires francophones de la province et des gens de toutes les provinces et territoires du Canada, nous avons épluché des rapports du programme international pour le suivi des acquis des élèves (PISA). Enfin, les membres du mouvement #WifiDansNosÉcoles rencontrèrent officiellement le gouvernement du Nouveau-Brunswick. Nous misons sur notre réseau; les membres sont la force du mouvement.

Notre rencontre d’une vingtaine de minutes avec le gouvernement se transforma, grâce à l’engouement et le leadership des participants, en une discussion de près d’une heure.

Depuis, plusieurs écoles de la province ont reçu les infrastructures nécessaires pour qu’Internet sans-fil soit mis à la disposition des élèves. Il ne reste plus qu’aux directions scolaires à rendre cet outil accessible aux pédagogues et aux apprenants.

Lors de l’assemblée générale annuelle de la Fédération des jeunes francophones du Nouveau-Brunswick (FJFNB), les membres proposèrent que l’organisme revendique l’accès équitable au WiFi. Cette proposition s’est retrouvée en deuxième position en ce qui concerne les votes accumulés, démontrant l’importance de ce dossier pour la jeunesse néo-brunswickoise.

Le mouvement #WifiDansNosÉcoles et la FJFNB ont été consultés par le ministère de l’Éducation et du Développement de la petite enfance le 10 janvier 2018 afin d’élaborer une vision commune de l’utilisation pédagogique du réseau sans fil en salle de classe.

Il reste bien du travail avant que les programmes d’éducation des écoles du Nouveau-Brunswick reflètent l’importance et la pertinence d’Internet sur le marché du travail, mais cette vision commence à se consolider.

À propos…

Émile Couturier est un jeune engagé. Ayant fait ses débuts au sein du conseil des élèves de son école, il devient membre fondateur du mouvement #WifiDansNosÉcoles. Il occupe le poste de représentant de la jeunesse néo-brunswickoise à la Société Nationale de l’Acadie et il est vice-président de la Fédération des jeunes francophones du Nouveau-Brunswick.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s