De tout et de rien… j’aime Moncton – Carol Doucet

-Carol Doucet-

caroldou@nbnet.nb.ca

Je viens d’ouvrir le magazine En Route d’Air Canada. Comme c’est souvent le cas, je m’envole pour aller rejoindre des artistes acadiens avec qui je travaille. Après deux minutes de lecture, j’ai soudainement une envie : refaire du journalisme, retourner à mes premiers amours. À 18 ans, je partais de Balmoral vers l’Université de Moncton pour y étudier le journalisme. Après quatre ans d’études, je commençais ma vraie vie d’adulte en signant mon premier contrat de travail comme journaliste pour le quotidien Le Matin, dans la Péninsule acadienne. Belle expérience. La route m’a menée vers quelques emplois en journalisme et en communications, vers l’enseignement du journalisme aussi, et finalement, vers la création de ma petite entreprise en 2001 visant à faire la promotion des artistes acadiens.

C’est bien évident que je ne pourrais jamais retourner complètement au journalisme, le métier de gérante d’artistes me passionne beaucoup trop. Mais pourrais-je combiner les deux ? Peut-être un jour… Entre temps, l’idée de revenir à l’écriture d’une chronique me passionne. J’ai créé en 2002 la Chronique du Monde sur le portail CapAcadie et j’y ai écrit une chronique par semaine jusqu’en 2010. Ça me manque…

Je pourrais écrire bien des textes sur la musique en Acadie, sur la place qu’occupent maintenant les artistes acadiens sur la scène musicale québécoise, sur l’accès au marché européen pour nos artistes ou encore sur le chiac dans la musique actuelle. Ce sont les sujets qui occupent mon quotidien depuis quelques années, et ce sont habituellement les sujets sur lesquels on me demande de m’exprimer, mais je n’en ai pas envie. Je souhaite profiter de la venue du magazine Astheure pour parler d’autre chose. Bon, évidemment je dis ça aujourd’hui, mais ne soyez pas surpris si j’arrive avec des textes portant spécifiquement sur mon travail… puisque ce travail me passionne… haha ! Et ça m’arrive souvent de faire des choses que j’avais dit que je ne ferais jamais 🙂

Ce qui me passionne aussi beaucoup ces temps-ci, c’est mon nouveau lieu de vie. Il y a moins de deux semaines, j’ai emménagé dans une magnifique vieille maison de Moncton. Il s’agit d’une maison pour laquelle j’avais eu un coup de foudre l’automne dernier alors que j’y étais entrée un peu par hasard. Quand j’ai dit aux propriétaires que je cherchais à acheter une maison au cours des prochaines années, et que celle-ci était faite pour moi, ils m’ont dit qu’ils avaient l’intention de la vendre ce printemps. Et l’histoire a bien fait les choses. Bon, elle est 5 % à moi et 95 % à la banque, mais pas grave 🙂

Je vivais dans un petit appart depuis trois ans, j’y étais bien, mais je rêvais à plus d’espace. Je rêvais à un coin de musique, un coin de lecture, bien de la place pour cuisiner, des chambres pour recevoir les amis… Maintenant j’ai tout ça. Et ça m’inspire énormément. Je rêve d’écrire plus, des chroniques, des romans… Pour ça, il me fallait une ambiance, je l’ai trouvée.

La qualité de vie que nous avons à Moncton est vraiment exceptionnelle. Je voyage énormément pour mon travail, et à chaque endroit où je vais, je me rends compte de la chance que nous avons de vivre au Nouveau-Brunswick. Je le dis souvent, et c’est parce que j’y crois sincèrement, pour moi, y’a pas de meilleur endroit où vivre sur la planète.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s